Le social-démocrate Rosales dope le moral des anti-Chavez

Por Venezuela Real - 1 de Diciembre, 2006, 17:51, Categoría: Prensa Internacional

Marie Delcas
Le Monde - Francia
01 Decembre, 2006

Candidat à un nouveau mandat de six ans, le président vénézuélien, Hugo Chavez, ne quitte plus sa chemise rouge. A la veille du scrutin présidentiel du 3 décembre, il inaugure à tour de bras, ici un nouveau métro, là une clinique ou une école. Le 13 novembre, il accueillait son homologue brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, pour la mise en service du deuxième pont sur l'Orénoque (Sud).

"Je ne doute pas que le peuple qui m'a élu va t'élire à nouveau président du Venezuela, a vaticiné le président Lula, lui-même récemment réélu. Au Venezuela, cela faisait très longtemps qu'un gouvernement ne s'était pas soucié des pauvres comme tu t'en soucies."

Après huit ans au pouvoir, Hugo Chavez continue de susciter chez les démunis une véritable ferveur. "Chavez a rendu espoir aux pauvres, qui constituent 60 % de la population", estime l'historienne Margarita Lopez Maya. La flambée des prix du pétrole sert la cause de sa "révolution bolivarienne". La croissance du pays, cinquième exportateur mondial de brut, devrait dépasser 9 %. Le chômage est à la baisse.

"LES PAUVRES COMPTENT"

"Un certain désenchantement est toutefois perceptible", note Mme Lopez Maya. Les électeurs de M. Chavez se plaignent de l'insécurité urbaine grandissante, de la corruption et de l'incurie des fonctionnaires. "Chavez est mal entouré, estime Silvia Benitez, vendeuse à Caracas. Au lieu d'insulter Bush et de filer de l'argent à Cuba et à la Bolivie, il ferait mieux de régler les problèmes du pays." Mais elle ira voter pour ce président, "qui reste le meilleur que nous ayons jamais eu".

Selon Mme Lopez Maya, "l'opposition, qui regroupe des forces politiques diverses, de l'extrême droite au centre gauche, peine à présenter un programme clair". L'institut de sondage Datanalisis crédite le chef de l'Etat de 52 % des intentions de vote. Le candidat de l'opposition, le social-démocrate, Manuel Rosales, en obtient 25,5 %, contre 6 % en juin. "Cette percée ne permet pas à Rosales de menacer Chavez, faute de temps", pointe le président de Datanalisis, José Antonio Gil.

Les partisans de M. Rosales, ne croient pas aux sondages. "Les gens vivent dans la peur d'annoncer leur vote", affirme Diego Arria, un des responsables de la campagne de l'opposition, rappelant l'expérience de la "liste Tascon". En 2004, les noms des 3 millions de pétitionnaires ayant demandé l'organisation d'un référendum révocatoire contre le président avaient été rendus publics. Certains avaient souffert des mesures de rétorsion, perdant leur emploi dans la fonction publique, ou se voyant refuser le renouvellement de leur passeport.

Aujourd'hui, les fidèles de M. Rosales affichent un moral à toute épreuve. "Manuel Rosales a réussi l'exploit de rendre confiance aux électeurs de l'opposition", note M. Gil. Gouverneur de l'Etat pétrolier du Zulia, âgé de 53 ans, le candidat n'a ni le charisme, ni les talents d'orateur de M. Chavez. Mais il parle simple et, surtout, il parle social. "L'opposition a enfin compris que les pauvres comptent", souligne un diplomate en poste dans la capitale.

Pour les responsables de la campagne, "Mi Negra" (Ma Négresse) est le meilleur atout de M. Rosales. Le candidat a promis de créer une carte de débit qui permettra aux pauvres et aux chômeurs de tirer directement une sorte de RMI sur un fonds alimenté par 20 % de la rente pétrolière, promu dans les spots de campagne par une femme noire. "Les économistes jugent le projet irréaliste, mais il plaît aux électeurs", explique un militant de l'opposition. "Il faut combattre Chavez avec ses propres armes", plaide un autre adepte, qui s'étonne de la surenchère populiste.





TOME NOTA
de la dirección del
Nuevo Portal Principal

www.venezuelareal.org

Más información ...

Calendario

<<   Diciembre 2006  >>
LMMiJVSD
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Archivos

Suscríbete

Escribe tu email:

Delivered by FeedBurner

Sindicación

Alojado en
ZoomBlog