Chavez déclare la guerre aux organisations internationales

Por Venezuela Real - 2 de Mayo, 2007, 16:10, Categoría: Prensa Internacional

PATRICK BÈLE
Le Figaro - France
02 mai 2007

Pour célèbrer les trois ans de l'Alternative bolivarienne des Amériques, qui s'oppose à la zone de libre-échange prônée par les États-Unis, Hugo Chavez (au centre) a convié, ce week-end au Venezuela, les principaux dirigeants des pays antilibéraux du continent.
 
« JE VEUX signer la lettre (de retrait du FMI et de la Banque mondiale) cette nuit », a annoncé Hugo Chavez, dans une allocution lundi. « Nous avons un compte là-bas et ils doivent nous rendre notre argent avant de le détourner définitivement... », a-t-il poursuivi, qualifiant les deux institutions de « mécanismes de l'impérialisme ».
 
Hugo Chavez a choisi le cadre des célébrations du 1er mai pour donner à cette décision une portée symbolique. Mi-avril, le ministre des Finances vénézuélien avait annoncé la rupture concrétisée hier : « Nous fermons un cycle historique d'endettement vis-à-vis du FMI et de la Banque mondiale qui a commencé en 1989 avec la décision de l'ex-président Carlos Andres Perez de signer un accord de hausse des prix des carburants en échange de prêts, et qui s'est terminé avec l'avènement au pouvoir d'Hugo Chavez en 1999. Nous avons décidé de ne plus négocier ces crédits léonins, manifestations du capitalisme sauvage. »
 
Rodrigo Cabezas avait annoncé dans le même temps le paiement anticipé des dettes contractées par le pays auprès du FMI et de la Banque mondiale, dont les échéances se terminaient en 2012. Il chiffrait l'économie pour le pays en terme d'intérêt à 8 millions de dollars. Le prix élevé du baril de pétrole a largement favorisé ce rachat de dettes.
 
Banque mondiale (BM) et Fonds monétaire internationale (FMI) n'ont pas bonne presse en Amérique latine. Leur gestion de la crise de la dette des pays sud-américains dans les années 1990 a été très contestée. Alors que les experts du FMI et de la BM célébraient la qualité de la gestion financière du gouvernement argentin de Carlos Menem, le pays a sombré dans le chaos financier en décembre 1998. Les politiques prônées par le FMI et la BM, exigeant un désengagement de l'État au prix d'une réduction drastique des programmes sociaux, ont contribué au succès de la gauche antilibérale dans de nombreux pays d'Amérique du Sud ces dernières années. Comme en Équateur, où le président Rafael Correa, élu en novembre dernier, a déclaré le 20 avril Eduardo Somensatto, représentant de la Banque mondiale, persona non grata dans son pays.
 
Radio Caracas Television privée de diffusion
 
Cette décision des autorités vénézuéliennes intervient au moment où l'image de la Banque mondiale est ternie par les accusations de népotisme contre son président, Paul Wolfowitz. Il aurait favorisé une substantielle augmentation de salaire à sa petite amie, Shaha Riza, également salariée de l'institution.
 
Depuis sa réélection en décembre dernier, Hugo Chavez accélère le rythme des réformes vers le « socialisme du XXIe siècle ». Le président vénézuélien a hissé, hier 1er mai, le drapeau national sur les prometteurs champs pétrolifères de l'Orénoque dont il vient d'annoncer la « nationalisation ».
 
Un nouveau dossier pourrait se révéler plus difficile à gérer pour Hugo Chavez : sa décision de ne pas renouveler la concession de la chaîne privée Radio Caracas Television (RCTV) qui prend fin le 27 mai. Le 22 avril, des milliers de Vénézuéliens sont descendus dans la rue pour défendre RCTV, proche de l'opposition et dont les émissions populaires sont très appréciées dans la population. Chavez accuse cette télévision de « putschisme ». « Nous avons 40 % de l'audience et nous employons 3 000 personnes, s'insurge Marcel Granier PDG de RCTV. Ne pas renouveler notre licence constitue une atteinte grave à la liberté de la presse dans notre pays. » Le dossier est actuellement étudié par l'organisation des États américains (OEA). « Si l'OEA nous condamne, nous sortirons de l'organisation », a menacé, lundi, Hugo Chavez.






TOME NOTA
de la dirección del
Nuevo Portal Principal

www.venezuelareal.org

Más información ...

Calendario

<<   Mayo 2007  >>
LMMiJVSD
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31    

Archivos

Suscríbete

Escribe tu email:

Delivered by FeedBurner

Sindicación

Alojado en
ZoomBlog